Info

Quels sont les différents cochons du hockey?


Les échecs antérieurs au hockey se produisent lorsque l'équipe en défense exerce une pression sur l'équipe offensive située à l'extrémité de la patinoire. Le but est de récupérer la rondelle, mais différentes formations tentent de le faire de différentes manières. Différents échecs peuvent être appliqués dans différentes situations, en fonction de l'agressivité de l'équipe en défense.

1-2-2

Le forecheck 1-2-2 est la formation la plus facile et la plus répandue - c'est en général la première formation enseignée aux jeunes joueurs de hockey. Un avant - généralement le centre - appuie profondément, tandis que deux autres avant restent légèrement en arrière pour le soutenir. Les défenseurs restent en arrière, jouent prudemment et attendent que le jeu vienne à eux. Cette formation est connue sous le nom de piège, car elle consiste à guetter l'adversaire. C'est la formation de statu quo au hockey; ce n'est pas trop agressif ou défensif, mais une tactique équilibrée. Une équipe qui utilise cette formation ne veut pas sacrifier son côté défensif pour marquer ni son côté offensif pour éviter les buts.

1-4

Le forecheck 1-4 est une version plus conservatrice du piège 1-2-2. Dans cette formation, un attaquant fait pression sur l'adversaire tandis que les quatre patineurs restants restent en arrière et attendent que l'adversaire crache le palet. Cette configuration est généralement utilisée dans une situation où une équipe veut conserver la tête. Comme un seul joueur exerce une pression, il est difficile de regagner la rondelle en bout offensif, mais le fait d'avoir quatre joueurs à l'arrière rend difficile le pointage de l'adversaire.

2-1-2

Le test en échec 2-1-2 est une tactique agressive. Deux attaquants jouent en profondeur, faisant pression sur l'adversaire. Le troisième attaquant reste en arrière, prêt à entrer dans le jeu si son équipe prend le contrôle. Les défenseurs restent plus loin en arrière, jouant le rôle de ligne de défense principale si l’adversaire conserve le contrôle du puck. Cette tactique peut être utilisée quand une équipe est disposée à tenter sa chance pour marquer. Étant donné que deux joueurs exercent une pression - et un troisième est prêt à s’associer - il est plus probable que l’équipe reprenne le contrôle de la rondelle.

2-3

La formation 2-3, parfois appelée verrou de l'aile gauche, implique la pression exercée sur le centre et l'aile droite sur l'adversaire. L'ailier gauche reste sur la ligne centrale, près des planches. L'ailier gauche est en position de soutenir les autres attaquants s'ils récupèrent la rondelle, mais peut se replier pour faire office de troisième défenseur s'il ne le fait pas. La capacité de l'ailier gauche à entrer ou à sortir du jeu offensif en fait une configuration polyvalente. Cela augmente les chances d'une équipe de récupérer la rondelle sans présenter de risque significatif pour la défense.

1-3-1

Le forecheck 1-3-1 est une formation inhabituelle utilisée par quelques entraîneurs autres que Guy Boucher du Lightning de Tampa Bay. Dans cette formation, un attaquant fait pression sur l'équipe adverse. Deux avant repoussent la ligne bleue en position neutre et un défenseur pince pour les rejoindre. Cela laisse un défenseur à l'arrière, agissant comme une dernière ligne de défense. Cette formation est flexible, permettant à quatre joueurs au maximum de s’approcher pour appliquer une pression ou de retomber dans un piège, en fonction de la situation.