Info

Quels sont les dangers des exercices isométriques?


Les exercices isométriques sont souvent intégrés aux programmes de mise en forme, aux cours collectifs et aux programmes de rééducation thérapeutique. Bien que l'isométrie puisse être efficace pour renforcer votre force, vous devez veiller à ce que les exercices vous conviennent et à ce que vous les exécutiez correctement. Indiquez également si les exercices isométriques, qui sont effectués sans mouvement commun, vous aideront à atteindre vos objectifs d’entraînement.

Exercice isométrique

Le mot isométrique provient des racines grecques iso, signifiant égal ou identique, et métrique, signifiant mesure. Les contractions isométriques impliquent une tension constante dans le muscle, sans mouvement articulaire ni modification de la longueur du muscle. Une planche de yoga maintenue en position statique est un exemple d'exercice isométrique. Bien que les exercices d'isométrie soient souvent intégrés aux routines de mise en forme, la majeure partie de l'entraînement est réalisée avec des exercices dynamiques qui déplacent les articulations dans toute leur amplitude de mouvement. Les exercices dynamiques permettent aux muscles de se contracter du plus long au plus court.

Isométrie et hypertension

Les exercices isométriques ne sont souvent pas recommandés pour les personnes souffrant d'hypertension artérielle ou de maladie cardiaque, car la tension musculaire constante exerce une pression sur les artères, entraînant une augmentation spectaculaire de la pression artérielle. Cependant, une revue d'études de 2010 publiée dans le "Journal of Clinical Hypertension" a noté que l'exercice isométrique peut être bénéfique pour renforcer la force des individus hypertendus incapables d'effectuer des exercices dynamiques nécessitant une amplitude articulaire complète. Alors que l'exercice isométrique provoque une réponse hypertensive temporaire, la pression artérielle revient rapidement aux valeurs de repos après la fin de l'exercice. Les auteurs ont conclu qu'un exercice isométrique peut être efficace pour abaisser la tension artérielle au repos et qu'il devrait être recommandé comme exercice d'entraînement pour les patients hypertendus.

Isométrie et angle de joint

Bien que les isométriques puissent être bénéfiques pour augmenter la force, la densité osseuse et la masse musculaire maigre, les exercices présentent des limites en termes d'efficacité pour le mouvement fonctionnel. Selon une étude de 2005 publiée dans le "Journal of Sports Science", l'entraînement en force avec des contractions isométriques produit d'importants gains de force, mais les adaptations dépendent fortement de l'angle. L'entraînement isométrique des muscles sur une gamme d'angles articulaires peut entraîner une augmentation significative de la force par rapport à un entraînement dynamique. Edward R. Laskowski de la Mayo Clinic note que, même si l'entraînement isométrique peut augmenter la force, le mode n'est pas efficace pour augmenter la vitesse ou améliorer les performances sportives.

Isométrie et alignement corporel

Lorsque vous effectuez des contractions isométriques, il est important d'aligner votre corps afin de minimiser le stress sur les articulations. Par exemple, dans une planche de yoga ou une planche latérale, vos poignets et vos coudes doivent être alignés directement sous vos épaules, les bras perpendiculaires au sol. Dans un mur accroupi statique, vos genoux doivent être alignés directement sur vos chevilles, le bas de vos jambes perpendiculaire au sol. Pour minimiser les contraintes exercées sur la coiffe des rotateurs, évitez les contractions isométriques prolongées des bras à la hauteur des épaules ou au-dessus. Les contractions isométriques des muscles du cou doivent être limitées à huit à dix secondes.