Info

Quels sont les dangers des presses Barbell derrière le cou?


Derrière le cou, les presses à haltères peuvent présenter un risque pour les articulations de votre épaule. Bien que cet exercice puisse être effectué en toute sécurité, il peut également être effectué avec une forme incorrecte et entraîner des blessures aux muscles ou à la capsule articulaire elle-même. En raison des dangers que représentent les presses à barbell derrière le cou, il serait sage de choisir des exercices alternatifs produisant des gains de force similaires.

La forme appropriée

Pour travailler correctement derrière le cou, appuyez sur un banc d’entraînement, le dos droit. Tenez une barre sur la nuque avec une poignée plus large que vos épaules. Expirez et allongez la barre, en gardant le bas de votre dos aussi droit que possible. Inspirez en baissant lentement la barre. Pour éviter de vous blesser à l’épaule, n’abaissez la barre que dans la mesure de votre structure d’épaule.

Muscles travaillés

Le développé couché derrière la nuque est avant tout un exercice à l’épaule, mais il fait aussi travailler plusieurs muscles du dos. Cet exercice concerne principalement les fibres latérales et postérieures des deltoïdes, ainsi que celles du trapèze, du triceps et du serratus antérieur. Dans une moindre mesure, les rhomboïdes, infraspinatus, teres minor et supraspinatus sont également utilisés.

Dangers pour l'épaule

L'articulation de l'épaule, qui est très mobile et permet au bras de se déplacer dans une large gamme de mouvements, est l'une des articulations les plus instables du corps. Plusieurs petits muscles forment la coiffe des rotateurs qui entoure l'articulation et ajoute de la stabilité à celle-ci. Lors du pressage des haltères derrière le cou, le tendon de l'un de ces muscles, le supraspinatus, peut être frotté et comprimé entre la tête de l'humérus et les caractéristiques articulaires environnantes. Cela conduit à une inflammation et à une douleur et, s'il n'est pas traité, peut entraîner des lésions permanentes du tendon, entraînant une incapacité à lever le bras au-dessus de votre tête.

Le mouvement général de l'épaule au cours de cet exercice, rotation externe extrême et abduction, peut également renforcer le caractère déjà instable de l'épaule et endommager la capsule articulaire ainsi que les muscles, les ligaments ou les tendons déchirés.

Dangers pour le cou

Le cou est également à risque lors de la pression derrière le cou. À chaque répétition, vous devez fléchir votre cou vers l’avant afin d’éviter de heurter l’arrière de votre tête avec la barre. Ce mouvement peut entraîner des tensions dans les muscles du cou, surtout si vous travaillez avec des poids lourds. Un traumatisme contondant est un autre danger possible de l'exercice. Le fait de laisser la barre descendre violemment sur votre cou si vos épaules commencent à se fatiguer peut entraîner des ecchymoses, voire des blessures plus graves telles que des fractures vertébrales.

Exercices alternatifs

Il existe plusieurs exercices alternatifs à la presse à dos d'haltères derrière la nuque qui travailleront des muscles similaires et vous donneront les mêmes gains de force sans présenter de risque pour vos articulations de l'épaule. La presse avant est réalisée de la même manière mais avec la barre devant le cou. Vous pouvez également essayer la presse à épaules haltère, qui permet une plus grande liberté de mouvement des épaules. Les rangées verticales surélevées et verticales ciblent les fibres postérieures des deltoïdes, tout en offrant un entraînement supérieur au haut du dos.