Info

Exercices d'isolation de la danse


La chorégraphie de jazz classique met l'accent sur le rythme, l'attitude et le talent. Pour développer ces qualités, les étudiants en danse jazz commencent généralement chaque cours de danse par un échauffement structuré comprenant des exercices d'isolement - des exercices qui, comme leur nom l'indique, isolent des parties spécifiques du corps. Le professeur de jazz et chorégraphe Frank Hatchett considère les isolations de parties du corps comme une préparation essentielle à tout ce qui suit dans un cours de danse. Les isolements sont essentiels pour aider les danseurs à développer un style plus net et plus funky. En tant que danseur de tous les styles - y compris le ballet, le moderne, le hip-hop, la salsa et la danse du ventre - vous pouvez exploiter les nombreux avantages des isolations de jazz et utiliser cette technique pour améliorer votre formation en danse.

Objectif

En début de cours, les danseurs utilisent des isolations pour réchauffer certaines parties du corps, notamment le cou, les épaules, la cage thoracique et les hanches. Lorsque les différentes parties du corps sont chaudes et souples, les danseurs peuvent atteindre une plus grande fluidité à mesure qu'ils progressent vers des combinaisons de mouvements plus complexes. Les isolements aident également le danseur à comprendre comment chaque partie du corps bouge, ce qui conduit finalement à une plus grande coordination et une plus grande polyvalence. Une fois qu'une danseuse peut isoler avec succès une partie du corps, telle qu'une épaule ou une hanche, elle peut combiner le mouvement de cette partie du corps avec une marche, telle qu'une vigne ou une marche en avant. Si vous êtes un danseur débutant aux prises avec le rythme, les isolements peuvent vous aider à ressentir la musique, ce qui améliore la qualité de ses mouvements et sa musicalité. Hatchett affirme également que les isolements peuvent aider un danseur à développer une plus grande précision et à maîtriser des rythmes difficiles sans perdre le contrôle.

Technique

Lorsque vous effectuez des isolements, le maintien d'une position large avec les genoux légèrement pliés vous aide à vous sentir à la terre et détendu et permet une plus grande liberté de mouvement des articulations. Placez vos épaules carrées à l'avant de la pièce avec votre tête alignée sur votre colonne vertébrale. À partir de cette position, vous pouvez faire pivoter votre tête d’un côté à l’autre, la faire tomber d’avant en arrière puis la faire tourner lentement. Pour les isolements d'épaule, vous pouvez lever et abaisser chaque épaule, lever et abaisser les deux épaules simultanément, puis compléter les cercles d'épaule lents vers l'avant et vers l'arrière. Effectuer des ensembles d'isolation similaires avec votre cage thoracique et vos hanches. Le nombre de répétitions peut varier avec chaque isolement, mais essayez de vous déplacer avec la musique et de passer en douceur d'un isolement à l'autre. Certains professeurs de danse ont une routine fixe, tandis que d'autres pratiquent des exercices d'isolement à chaque classe. Votre objectif principal est d'éviter de déplacer le reste de votre corps lorsque vous isolez une partie du corps.

Forme

Comme tout le reste de la danse, les isolements s’améliorent avec la formation et la prise de conscience de la forme. Pour éviter de développer de mauvaises habitudes ou de fatiguer certains muscles, vous devez être conscient de votre alignement. Par exemple, l’instructeur de jazz Patti Wilcox a averti que des isolements d’épaule mal exécutés peuvent entraîner une hyperextension de la cage thoracique ou une surcharge des muscles du dos. Le professeur de jazz et chorégraphe Bob Rizzo fait remarquer que pencher la tête trop loin en arrière peut entraîner une fatigue cervicale. Vous devez vous concentrer sur les muscles sur lesquels vous travaillez et contrôler l'amplitude des mouvements à tout moment. Hatchett note que vous pouvez vous mettre au défi avec des rythmes et des combinaisons de mouvements plus difficiles, mais vous ne devriez jamais le faire aux dépens d'une forme correcte.

Considérations

Comme le suggère Hatchett, vous devez précéder votre travail d'isolement par un échauffement plus général et des étirements légers pour augmenter la température corporelle, augmenter la flexibilité et réduire les risques de blessure. Christy Lane, danseuse de lignes et auteure, fait remarquer qu'il n'est pas rare que les débutants se sentent mal à cause des isolements. Si vous êtes nouveau danser ou n'avez jamais travaillé avec des isolements auparavant, un léger inconfort est normal, mais vous ne devriez pas ressentir de douleur. Si les exercices d'isolement entraînent une gêne grave, abstenez-vous de les consulter avant d'avoir consulté un professeur de danse professionnel ou votre médecin. L'apprentissage d'une technique appropriée par un danseur formé professionnellement vous aidera à travailler en toute sécurité et à minimiser les risques de blessure. Une fois que vous êtes familiarisé avec la technique appropriée, l’utilisation d’un miroir vous permettra de vous corriger vous-même lorsque vous vous entraînez seul.